Aller au contenu principal
Support navigateur
Pour utiliser ASOS, nous vous conseillons les dernières versions de Chrome, Firefox, Safari ou Internet Explorer.

STYLE ET CULTURE POP

LA SÉLEC STYLE DE VOYOU

Par Jean Francois Adjabahoue, 4 décembre 2018

Dans la famille french pop, on demande le prince : après avoir officié au sein de plusieurs formations (Rhum For Pauline, Elephanz), Thibaud Vanhooland s’est lancé en solo sous le nom de Voyou. Le premier point de contact avec son univers ? L’écoute de son EP On s’emmène avec toi, sorti en janvier dernier sur le label Enterprise (Bagarre, Fischbach et Grand Blanc).

Quelques mois et écoutes répétées plus tard, il est de retour avec son électro pop lumineuse et malicieuse sur un premier album attendu pour le mois de février 2019. À l’occasion de la sortie du premier single en feat. avec Yelle, on a pris le temps de nous entretenir avec ce talent frenchie en devenir :
interview voyou 2018

Bonjour Thibaud ! Merci de prendre le temps de nous rencontrer. Comment ça va ?

Ça va très bien et vous ? 

 

Ton année 2018, ça donne quoi jusqu’ici ?

Jusqu’ici c’est vraiment cool, j’ai rencontré plein de nouvelles personnes et découvert pleins d’endroits que je ne connaissais pas, tout ça en faisant beaucoup de musique. C’est une belle année qui n’est pas finie ! 

 

Ton premier album est sur le point de sortir –on peut s’attendre à quoi ?

C’est la première fois qu’on me pose la question : je dirais que j’ai mis plein de choses différentes dans ce disque, les morceaux sont assez différents les uns des autres dans les styles musicaux ou les sonorités. Ils ont tous en commun d’essayer d’être toujours au service des histoires qui les accompagnent. 

Vidéo : Vincent Castant

Quels sont les 3 tracks de pop française qui t’ont marqué plus jeune ?

Il y en a beaucoup, à choisir je dirais Sheller “Maman est folle", Polnareff "Holidays" et Michel Fugain "Je n’aurai pas le temps"

 

Ton premier CD, c’était quoi ?

Billy Ze Kick et les Gamins en folie. D’ailleurs, ça parlait de trucs pas vraiment destinés à des enfants mais je ne demandais pas trop à comprendre, alors ça va.

 

Les vêtements, ça représente quoi pour toi ?

J’ai toujours eu beaucoup d’attachement pour les vêtements que je me suis acheté au fil du temps. Du coup, j’ai un peu de mal à faire le tri : je garde tout, même les pires trucs. Retomber sur un vieux vêtement, c’est comme retomber sur une vielle photo. Ça me rappelle tout un tas de souvenirs. Bon par contre ça prend pas mal de place dans mon appart. 

interview voyou 2018

Photo: Camille Dronne

Une pièce fétiche qui te donne l’impression de te sentir invincible sur scène ?

J’ai une sorte de hoodie des années 90 jaune et violet avec mille autres couleurs dessus, je le met souvent en festival quand il fait beau ou quand je sens que l’ambiance va être cool, ça me donne une bonne énergie avant de monter sur scène.

 

Si tu n’avais pas été dans la musique, qu’est-ce que tu ferais ?

J’aurais essayé de trouver un métier qui me plaît ou il faut fabriquer des trucs, et surtout je prendrais un peu plus de temps pour moi.

 

Dans la vie, t’es plutôt du héros ou voyou ?

Certainement pas un héros, et pas non plus vraiment un voyou mais on est toujours un petit peu des deux pour qui veut nous voir comme ça. 

 

Le premier album de Voyou est disponible à la précommande ici et vous pouvez découvrir sa sélec style juste là :

ALORS ÇA VOUS A PLU?