Aller au contenu principal
Support navigateur
Pour utiliser ASOS, nous vous conseillons les dernières versions de Chrome, Firefox, Safari ou Internet Explorer.

STYLE ET CULTURE POP

ASOS MAGAZINE RENCONTRE KING PRINCESS

Par Sam Higgins, 24 mars 2019

Nous vous parlions de King Princess dans notre playlist de l'été dernier et en quelques mois, la talent de la protégée de Mark Ronson s'est confirmé : ses tubes aguicheurs, sa côte de popularité et sa communauté engagée, tout a commencé online quand son single, "1950", est devenu viral (il totalise à ce jour plus de 218 millions d"écoutes sur Spotify). Forte de ce premier succès, elle sort son premier EP Make My Bed qui enfonce le clou, avec ses perles pop au songwriting désarmant.

Pour le numéro Printemps 2019, l'équipe du magazine ASOS l'a rencontrée pour parler de son background, de son militantisme et de sa présence sur les réseaux sociaux. Découvrez son interview complète et celles d'Adwoa Aboah et KJ Apa dans le numéro Printemps 2019 du dernier magazine ASOS :

interview king princess asos magazine 2019

Avoir grandi dans le milieu de la musique
J'ai grandi entourée de gens qui ont connu le succès et d'autres qui ont connu l'échec. Je trouvais souvent des musiciens endormis sur les canap' de la maison le matin et je les réveillais. Des fois, je m'asseyais et j'écoutais. Mes parents m'ont offert une chance incroyable, celle de me laisser découvrir les secrets de fabrication de la musique. Je suis ultra-reconnaissante d'avoir pu voir des musiciens de génie s'épanouir dans ce qu'ils kiffaient le plus, et mainte­nant c'est à mon tour."


Être considérée comme une icône queer en devenir

J'ai beaucoup réfléchi à ce rôle d'icône et au message que je veux faire passer, dit­-elle, pensive. On voit peu de jeunes femmes queer qui s'assument pleinement dans les médias : j'ai autant confiance en moi que n'importe quelle personne hétéro et c'est pas vraiment quelque chose, pour le moment, qu'on apprend aux enfants gay. [Mon équipe] ne m'a jamais dit: "Tu veux pas te calmer deux secondes ?" et c'est à ça que doivent ressembler les icônes gay de la nouvelle génération. II ne s'agit plus de lutter contre l'oppression ou les médias, mais d'exister et de faire entendre sa voix." 
interview king princess asos magazine 2019

Photos: Keith Oshiro, Stylisme Jo Greasley

Son rapport aux réseaux sociaux
"Je pense que c'est important de faire passer des messages, surtout quand il s'agit du vote, alors si je peux encourager ceux qui me suivent à aller s'inscrire sur les listes électorales ou à s'intéresser de près à des problèmes sociaux, tant mieux. Mais je ne pense pas qu'on puisse engueuler les gens sur Internet. Au sein de la communauté gay, je suis pas super à l'aise avec l'idée de dire aux autres ce qu'ils devraient faire. Expliquer à quelqu'un comment être gay, c'est juste l'opposé de ce qui définit notre communauté."

Le climat politique aux States

"On est sur le point d'assister à une vraie renaissance politique, affirme-t-elle sans détour. On va voir débouler toute une vague d'artistes hyper talentueux bien remontés par le climat politique actuel de notre pays. On va continuer à créer, à les provoquer et puis on va élire un nouveau président parce que les gens vont aller voter pour les prochaines élections, c'est sûr!"

Vidéo : Clare Gillen

Le nouveau numéro Printemps 2019 d’ASOS Magazine est sorti il y a quelques semaine. Shoppez votre exemplaire juste ici. Et pour découvrir l'EP de King Princess, on appuie sur lecture .

VOIR NOTRE SHOPPING Article

ALORS ÇA VOUS A PLU?