Aller au contenu principal
Support navigateur
Pour utiliser ASOS, nous vous conseillons les dernières versions de Chrome, Firefox, Safari ou Internet Explorer.

STYLE ET CULTURE POP

YSEULT, LA FRENCHY QUI N'A PAS FROID AUX YEUX

Par Sam Higgins, 14 octobre 2018

La France a fait la connaissance d'Yseult il y a quatre ans lorsqu'elle participait à la Nouvelle Star. Depuis, elle travaille sur son premier vidéoclip, sur l'enregistrement de nouvelles musiques et sur sa collaboration dans les campagnes ASOS. Pour notre numéro d’Été 18, ASOS Magazine a rencontré la chanteuse, auteure-compositrice et mannequin. 

Yseult interview pour ASOS Magazine

Photo: ASOS Magazine

On t’a rencontrée il y a quatre ans sur le plateau de la Nouvelle Star, qu’est-ce qui a changé depuis ?

J’ai fait une pause sur mes projets perso et j’ai collaboré avec d’autres artistes. En avril dernier, par exemple, mon label a organisé un séminaire d’écriture avec les Black Eyed Peas. J’avais 22 ans, c’était ouf ! will.i.am a une rigueur de malade, il est ultra-impressionnant et j’ai beaucoup appris à ses côtés. Mais aujourd’hui, je veux penser à moi et avancer sur mes propres projets. J’ai beaucoup changé en quatre ans, même si ma voix reste pop. En ce moment, je bosse avec des beat makers qui ont une approche très différente de la musique et je kiffe à fond.

Tu es très active sur Insta, comment tu t’en sers exactement ?

Instagram, c’est mon outil, c’est là que je trouve des créatifs, des photographes ou des réalisateurs que je peux contacter pour collaborer sur mes projets. Les gens de ma génération sont super talentueux et Insta nous offre une plate-forme de ouf. Depuis un an et demi, mon compte, c’est vraiment moi. Avant, je n’avais pas assez confiance en moi, j’osais pas prendre la parole, m’affirmer, afficher mes couleurs… 

Tu as participé à plusieurs campagnes d’ASOS ces dernières années. Comment ça s’est passé ?

Ça m’a donné un coup de boost de dingue. J’étais un peu en pause quand ASOS m’a contactée pour poser sur ma première campagne et ça m’a offert une autre plate-forme incroyable. J’ai gagné plein de nouveaux followers qui m’ont découverte via ASOS et qui se sont rendu compte que j’étais aussi une artiste. Et puis je rencontre des stylistes, des coiffeurs et des photographes qui me filent plein de conseils. 

Tu es fan de certains créateurs en particulier ?

Je vais pas mentir, la plupart des créateurs ne proposent rien à ma taille. Ça me frustrait vachement quand j’étais plus jeune, mais plus maintenant. La narration a évolué : aujourd’hui, tu peux être cool sans porter des pièces de créateurs. Plus que les créateurs, ce sont les artistes américaines ou britanniques qui m’inspirent. Jorja Smith, Mabel, Princess Nokia… Ces meufs-là s’assument à fond et ont confiance en elles. En France, si tu dis que tu te kiffes, on dit que tu te la pètes. C’est fou, non ? 

 

 

Le nouveau numéro Automne 2018 du Magazine ASOS est sorti. Par ici pour vous procurer une copie. 

ALORS ÇA VOUS A PLU?