Aller au contenu principal
Support navigateur
Pour utiliser ASOS, nous vous conseillons les dernières versions de Chrome, Firefox, Safari ou Internet Explorer.

STYLE ET CULTURE POP

INTERVIEW : LILI REINHART

23 septembre 2018

Lili, une des quatre stars de Riverdale, navigue dans les eaux troubles de la célébrité avec une boussole parfaitement réglée. ASOS Magazine s'est entretenu avec l'actrice dans un café de West Hollywood pour parler de nombreux sujets qui la font tiquer : la dépression, la thérapie, la relation au corps et plus encore. Voici une partie de l'interview ci-dessous, et si vous en voulez plus, c'est par ici pour vous procurer le numéro Automne 2018 du magazine ASOS. 

Lili Reinhart en interview pour asos magazine

Nous lui parlons de la manière dont elle gère la célébrité…

En tant qu’actrice, il faut être forte. La terre entière vous critique – des inconnus dans le monde entier, des directeurs de casting, les autres acteurs… On vous juge en permanence et il faut pouvoir assumer, c’est dur. Je suis quelqu’un de très réservée, je ne sors pas beaucoup si je ne suis pas obligée. J’ai une énergie plutôt froide, je suis pas du genre chaleureuse et extravertie. Je suis un peu introvertie, un peu timide, anxieuse en société et un peu bizarre, et c’est pas grave. Quand les gens m’approchent pour prendre une photo, j’ai la pression parce que je ne veux pas les décevoir. Plus jeune, j’ai demandé à Zac Efron de poser avec moi dans une salle d’attente, et j’en suis un poil gênée, mais aujourd’hui je me mets cette pression étrange, il faut que je sois à fond, en permanence. Actrice, c’est mon métier, mais je ne suis pas dans la performance 24 heures sur 24. Il faut que je me dise : « OK, tu vas devoir être à 100 % pendant dix minutes. Tu fais ce que tu as à faire pour que ça se passe bien. »

Lili Reinhart en interview pour asos magazine

Et du rapport au corps (après la parution de photos ultra-photoshoppées au niveau du tour de taille de Lili et sa co-star Camila Mendes en couverture du Cosmolitan Philippines)

Je ne veux pas que les gens pensent que ma taille est minuscule, ou que je m’en fous qu’on modifie mes photos, parce que c’est loin d’être le cas. J’aimerais tellement pouvoir dire à tous ces gens qui photoshoppent leurs photos sur Insta : « Eh toi, tu ressembles pas du tout à ça ! Tu fais croire aux filles qu’elles doivent avoir une taille minuscule pour être belles et c’est vraiment frustrant. » Des millions de filles et de garçons aiment des photos et se disent que c’est ça, la beauté, mais ce n’est pas réel. En grandissant, j’aurais aimé voir des gens avec de la cellulite et je me serais peut-être dit : « OK, peut-être que mes doigts n’ont pas besoin de faire le tour de mon poignet pour que je sois belle. »

Lili Reinhart en interview pour asos magazine

Nous voulons savoir comment elle reste aussi naturelle sur les réseaux sociaux

Quand je poste une photo avec de la crème anti-acné sur le visage, je ne le fais pas seulement pour les fans, mais aussi pour moi. Je me réveille au milieu de la nuit et je touche mon front pour voir si un kyste est en train de sortir. J’ai toujours vécu avec ça. C’est vraiment chiant, mais j’essaie d’en faire quelque chose de normal en montrant aux gens que tout le monde n’a pas une peau parfaite. C’est ça, mon vrai visage. Je ne ressemble pas à Betty Cooper au quotidien : si vous me croisez dans la rue, je n’aurai pas une queue de cheval impeccable et une peau parfaite.

Lili Reinhart en interview pour asos magazine

Lili nous explique comment la psychanalyse peut aider à gérer un manque de confiance en soi, et à affronter la dépression et l’anxiété

L’anxiété et la dépression sont courants dans ma famille donc l’idée d’aller voir un psy ne me semblait pas saugrenue. Il faut traiter les maladies mentales comme les maladies physiques. Je n’en ai pas honte. Je peux vous dire que je prends des antidépresseurs, que je me suis sentie déprimée la semaine dernière sans raison particulière. J’espère que l’idée qu’on peut être déprimé sans ressentir le besoin de se justifier va être mieux acceptée – je veux prendre la parole pour les plus jeunes et leur dire : « C’est OK, tu n’as pas besoin de te justifier, ça arrive parfois. »

Lili Reinhart en interview pour asos magazine

Photos: Olivia Rose, Stylisme Natalie Michaelides

Pour conserver un équilibre, elle insiste pour que sa relation avec Cole Sprouse, qui partage l’affiche de Riverdale avec elle, reste secrète

Je dois gérer au quotidien ces gens qui veulent tout savoir de ma vie amoureuse. Je pensais que je serais du genre à parler librement de tout ça, à raconter mes dates, mais en fait je n’aime pas en parler. Je peux parler de sexe, d’amour, mais je ne veux pas parler de ma relation. J’ai mis du temps à réaliser que je voulais garder ça pour moi, mais aujourd’hui je suis sûre de moi. Faut garder un peu de mystère quand même ! »

 

Le nouveau numéro Automne 2018 du Magazine ASOS est sorti. Par ici pour vous procurer une copie.

ALORS ÇA VOUS A PLU?