INTERVIEW : JOEY BADA$$

Par Style Feed Staff, 8 septembre 2017

Surdoué hip-hop, fondateur du crew Pro Era, acteur dans Mr Robot : Joey Bada$$ a un milliard de cordes à son arc. Voici l’interview que le rappeur engagé à donné au DJ Julie Adenuga pour le ASOS Magazine. 
Interview Joey Bada$$

Photo:

Quand tu bosses sur un album comme All-Amerikkkan-Bada$$, est-ce que tu fais une liste de tous les sujets que tu veux aborder, ta famille, tes potes, ta communauté ?

Pas de liste, non, mais je me fais une sorte de carte mentale de tous les trucs dont je veux parler. Et j’y jette un œil de temps en temps en mode : “Qu’est-ce que j’ai oublié ? Ça c’est bon, ça aussi… Ah oui attends, les frais de scolarité ! [Il tape dans ses mains avec autorité] Réservez-moi le studio tout de suite !”

interview joey bada$$ asos

Photo:

Donc quand t’as commencé, tu t’es dit : “Je veux créer cet album et je veux qu’il parle de ça ?” Est-ce que le résultat est à la hauteur de tes espérances ?

Carrément. C’est le morceau Babylon qui a lancé l’album. J’ai écrit la chanson après la mort de Freddie Gray [mort en garde-vue à Baltimore en 2015]. Je me sentais vraiment affecté par ce qui se passait dans mon pays. Des flics qui tuaient des noirs presque tous les jours, et ça continue aujourd’hui. J’avais l’impression que ça pourrait m’arriver, que ça pourrait arriver à n’importe quel ami ou membre de ma famille, et j’ai commencé à me dire que je pouvais changer les choses à ma façon. Que je pouvais avoir une influence sur le mode de vie et sur la façon de penser des gens autour de moi. Donc j’ai écrit cette chanson et je me suis dit : “C’est génial, c’est vraiment spécial” et ça m’a donné envie de continuer à écrire ce genre de morceaux. Parce que rien n’a changé. Rien ne change dans mon pays, dans le monde, et ça me donne vraiment la rage d’écrire. C’est mon seul album qui ne parle pas que de moi. C’est sur ce qui se passe autour de moi, c’est sur nous, ce que nous vivons en tant que pays, que monde et, en fin de compte, en tant qu’espèce humaine. Je savais juste qu’il fallait que je fasse quelque chose à ce moment-là de ma vie et je l’ai fait.

Interview Joey Bada$$

Photo:

Tes moments de fierté ?

Mon premier disque d’or, quand j’ai acheté mon appart et une maison pour ma mère. C’était vraiment mon ambition depuis le premier jour. Ma mère m’a élevé toute seule, avec deux jobs, et je ne supportais pas de la voir s’infliger tout ce stress pour moi. Je voulais juste la remercier.

Joey bada$$ interview

Photo:

Un truc qu’on sait pas sur toi ?

J’ai créé mon label et signé des artistes dont je suis plus ou moins le manager. C’est un truc qui prend grave de temps, d’énergie et de concentration, mais franchement c’est mon taf préféré. Un autre truc, c’est le design. J’ai ma propre marque – la marque Pro Era – et j’adore créer les modèles. Je veux que Pro Era devienne la première marque de streetwear. Y a plein de routes qui mènent à Joey Bada$$, comme Rome quoi : tous les chemins mènent à moi !

interview Joey Bada$$

Photo:

C’est quoi la pièce que tu ne donnerais pour rien au monde ?

Je collectionne les jeans. J’ai eu une phase où je ne voulais porter que des pantalons noirs pendant mes concerts, donc j’ai acheté genre 30 jeans noirs. En ce moment, je kiffe les shorts, donc j’ai acheté 30 shorts. Mon style évolue chaque année d’une manière ou d’une autre. Je suis ouvert d’esprit, mais je ne porterai jamais un truc qui ne me correspond pas, dans lequel je me sentirais pas moi-même.

Interview Joey Bada$$

Photo:

Parle-nous des personnages de l’histoire que tu admires le plus.

Malcolm. Marcus Garvey. Jay Z. Puff. Pac. Un jour Pac a dit : “Je dis pas que je pourrais changer le monde, mais je garantis que je peux réveiller l’esprit qui le fera.” Et je pense que des gens comme Kendrick, comme moi, et plein d’autres dans le monde, on est les fruits de cette idée. Il nous a réveillés. Et on va continuer à réveiller les prochaines générations, en nous appuyant sur ce qu’il nous a transmis. C’est un cycle sans fin, et c’est comme ça qu’on change les choses, avec le temps.

Joey Bada$$ interview ASOS

Photo:

Une question difficile pour toi : quels sont tes espoirs pour les États-Unis ?

Déjà, virez-moi ce mec de la Maison Blanche. Ensuite, j’espère que notre pays deviendra plus juste, pour tout le monde. Qu’on pourra faire évoluer les mentalités vers l’idée d’égalité. Ce que je veux par-dessus tout, c’est un pays juste. Pour tout le monde, toutes les couleurs de peau, tous les genres, tous les êtres humains.

ALORS ÇA VOUS A PLU?