LES PLUS BEAUX MAILLOTS DES BLEUS

Par Bertrand Taille, 14 juillet 2017

En ce 14 juillet, posez-vous la question : qu’y a-t-il de plus icônique que le maillot de l’équipe de France ? Parfois contesté, souvent plébiscité, suscitant systématiquement des débats passionnés, aucun autre vêtement n’est aussi populaire que celui-là. Voici quels sont nos modèles préférés. 

antoine griezmann France 2014

Photo: Rex

2014 : Nike revisite un classique

Ce maillot porté ici par Antoine Griezmann peu de temps après la coupe du monde au Brésil a un parfum de vintage. Si le bleu nuit choisi par Nike marque les esprits par son intensité, la simplicité de la coupe renoue avec ce que l’on a pu connaître dans les années 50 et 60 : pas de dégradé ni de rayures, mais un col et une courte boutonnière façon polo qui font très habillé. Aussi imposant que sur les maillots à l’ancienne, le coq ressort plus que jamais avec ce blanc éclatant. Propre.

équipe de france marinière 2011

Photo: Rex

2011 : La marinière superstar

À l’origine vêtement militaire inventé par la marine de notre pays aux mille fromages pour permettre de mieux repérer un homme tombé dans la mer, la marinière a acquis le statut d’objet pop au XXe siècle. Dessiné par Karl Lagerfeld himself qui lui attribue un col ras du cou, ce maillot restera le maillot le plus célèbre jamais proposé par Nike à l’équipe de France.

Zidane France Euro 2000

Photo: Rex

2000 : Une étoile et la sobriété

Pendant l’Euro disputé en Belgique et aux Pays-Bas, les bleus arborent un maillot extérieur qui recueille alors tous les suffrages. Les bandes tricolores bleu-blanc-rouge le long des manches et au niveau du col sont la seule fantaisie d’une tenue qui, pour la première fois, met bien en valeur l’étoile du titre de champion du monde obtenu deux ans plus tôt. 

Éric Cantona France 1992

Photo: Rex

1992 : Adidas expérimente

Pour certains experts, c’est celui-là, le plus beau maillot. Peut-être parce qu’il est typiquement années 90 ? On aime alors expérimenter de nouveaux tissus et exploiter leurs capacités techniques (c’est pourquoi on retrouve des bandes réfléchissantes, même sur le short !). Le bleu marine se mélange au bleu roi tandis que les aplats rouge et blanc sur les épaules rappellent qu’on aimait bien les formes carrées et angulaires à cette époque. Sa coupe boxy et le numéro floqué sur le torste – grande nouveauté – en font un maillot très prisé des collectionneurs. Surtout s’il a été porté par Éric Cantona. 

équipe de france 1986 Jean Tigana

Photo: Rex

1986 : Le bleu roi à son apogée

Bleu roi, bleu Klein, à vous de voir : toujours est-il que la tunique de l’équipe de France au mondial mexicain de 1986 est l’une des plus belles de l’histoire. Adidas propose alors des parments blancs et rouges entourant les épaules et dessine une silhouette alors inédite. La marque aux trois bandes soigne même les ourlets des manches, comme un point d’équilibre au bleu très largement dominant. On notera enfin qu’Adidas ne juge même pas nécéssaire de signer son logo, faisant du trèfle un composant graphique à part entière. 

1982 Michel Platini équipe de France

Photo: Rex

1982 : Un premier pas dans la modernité

Au début des années 80, les équipementiers commencent à réaliser l’impact visuel des maillots alors que les matches deviennent de plus en plus retransmis à la télé. C’est donc tout sauf une coïncidence si le maillot extérieur de l’équipe de France à la coupe du monde 1982 est aussi stylé. L’écusson a beau être énorme, il ne fait pas d’ombre à ces subtiles rayures bleues et rouges disposées sur l’ensemble de la tenue, y compris sur le col en V, alors très en vogue à l’époque.  

ALORS ÇA VOUS A PLU?