EN LUMIÈRE

LES AFFICHES DE FILMS STYLÉES

Par Bertrand Taille, 24 mai 2017

Si un trailer peut donner une idée sur l’histoire et la patte visuelle d’un film, une affiche fixe l’imaginaire sur un personnage et l’univers dans lequel il évolue, à tel point qu’elle peut devenir aussi parlante que des images qui bougent. Et quand on parle de personnage et d’univers, on parle aussi de style, car certains posters sont si bien réalisés qu’ils reflètent les modes et les tendances. Voici lesquels. 

affiche film boyz n the hood

Photo:

Boyz'n the Hood (1991)

Enlevez les crédits et les accroches et vous obtenez la pochette d’un album de hip-hop qu’aurait pu signer NWA. Le high top de Cuba Gooding JR., sa chemise jaune et noire rentrée dans le fut taille et la présence de Ice Cube, habillé soit en sweat bleu marine soit en chemise délavée, tout indique que l’on se trouve à Los Angeles en 1991.

affiche film doom generation

The Doom Generation (1995)

En 1995, tous les mecs veulent ressembler à Johnny Depp et se font la coupe mi-longue (vous savez, avec les mèches qui cachent le visage). L’ex-monsieur Vanessa Paradis a beau être absent du casting de Doom Generation, le film de Gregg Araki regorge de personnages rock/bohème/baroudeurs et finalement plutôt grunge. On retiendra le tatouage de de Johnathon Schaech et les lunettes de soleil de Rose McGowan, que Kurt Cobain n’était pas le dernier à porter. 

affiche film elephant gus van sant

Photo:

Elephant (2003)

Un baiser sur la joue d’un adolescent blond comme les blés qui porte un t-shirt jaune graphique sur un fond de ciel détouré : l’impact visuel de l’affiche rassemble toutes les composantes dramatiques et esthétiques d’une des Palmes d’Or les plus marquantes des années 2000. 

affiche kids film larry clark

Photo:

Kids (1995)

Rarement un film n’aura autant fait l’effet d’un instantané de son époque et tout ou presque se retrouve dans son affiche. Si vous voulez savoir à quoi ressemblait une bande de skateurs milieu des 90’s, tout est là : les t-shirts aussi long que larges, les baggys, les casquettes à l’envers, les sacs à dos et bien sur les paires de Vans. 

affiche film Léon

Photo:

Léon (1994)

Parfois, un visage est suffisamment évocateur pour camper un look : les lunettes de soleil, le bonnet de pêcheur et la barbe de trois jours de Jean Reno sont indissociables de Léon. Le reste de sa tenue (son pardessus en laine aux manches extra-larges, son pantalon court, son t-shirt blanc, ses chaussettes blanches et ses chaussures noires) est un classique du répertoire masculin.

Affiche film My Own Private Idaho

Photo:

My Own Private Idaho (1991)

Si River Phoenix s’était déjà fait remarquer dans Stand by Me et si Keanu Reeves explose avec Point Break, My Own Private Idaho se charge de transformer les deux acteurs en icônes. Ou comment le look deux gigolos traînant dans les rues de Portland marquent leur époque, avec leurs perfectos portés sous les sweats à capuche, les chemises imprimées, les vestes en daim et les lunettes de soleil pop.  

Affiche film Roméo + Juliette

Photo:

Roméo + Juliette (1996)

« La plus grande histoire d’amour que le monde ait connue. » Ça peut paraître un peu pompeux mais on n’est pas loin de la vérité, tant l’affiche souligne bien l’hystérie, la flamboyance et la démesure de ce Roméo + Juliette. Nous ne sommes plus dans la Vérone du XVIe siècle mais dans le Los Angeles de 1996 et ça se voit : Leo DiCaprio porte des chemises à fleurs, des t-shirts imprimés des pendentifs et toute la vigueur de sa jeunesse. 

affiche film This is not a love story

Photo:

This is not a love story (2015)

This is not a love story reprend l’idée des films suédés de Soyez sympa, rembobinez mais dans une optique beaucoup plus dramatique. On aime particulièrement le look d’éternel ado : adidas superstars, chaussettes d’aspirant basketteur, combi en denim et casquette. 

ALORS ÇA VOUS A PLU?