Parfois vampire, parfois mascotte du cinéma indé, Robert Pattinson demeure invariablement stylé, saison après saison. Et l'automne n'échappe pas à la règle.