D’abord popularisé par Marilyn Monroe dans les années 50 pour rendre l’image de la blonde encore plus blonde et séduisante, l’usage du blond platine chez les hommes a bien attendu deux décennies. Et ça ne voulait pas du tout dire la même chose. Car les punks s’approprient la couleur en signe de rébellion et de transgression, tandis que la scène électronique et minimaliste se reconnaît dans son esthétique froide et métallique, surtout quand le platine vire au gris (voire au blanc). Des 70s à aujourd’hui en passant par les années 90, retour sur les icônes platines les plus marquantes.