Parfaitement accorder ses couleurs de saison dégage une sorte de poésie à laquelle on peut être sensible. Jim Chapman y réussit superbement.