Si vous voulez avoir l'air d'une bombe, chopez un bomber (ouais, elle était facile celle-là). D'abord veste pour les pilotes de la Première Guerre Mondiale, elle fut modernisée à la Deuxième, en Corée, pour une raison très simple : adieu le cuir, bonjour le nylon. Depuis, c'est devenue une pièce incontournable du répertoire des branchés. Vous allez voir comment.