Vous les avez sans doute remarqué, les petits malins qui débarquent dans l'open space le lundi matin avec le visage rougeaud et la marque du t-shirt sous leur chemise à manches courtes (encore des militants du « dimanche barbecue ». Dans le monde des pipoles, le teint triste est d'une banalité affligeante à l'arrivée du mois de juin, voire même 365 jours par an. Le seul vrai marqueur qui vaille, c'est la coupe de cheveux chers amis.

Tel un baromètre sur pattes, Nick Jonas et sa tête dépouillée donnent le ton de la simplicité qui va très bien pour la saison, et remportent le titre de coupe de la semaine.