Bien bien bien, on le sait, les jupes et robes aux longueurs asymétriques ont ce petit truc en plus qu’on adore, mais voilà, une chouette nouveauté est en passe de les détrôner. L’ourlet plongeant est l’asymétrie poussée à son maximum modesque et ça, c’est quelque chose qui nous plaît pas mal. Les niveaux d’asymétrie sont variables comme on peut le remarquer sur Aluna Francis, Constance Jablonski et Bella Heathcote. Qu’on joue sur la transparence, le structuré ou le romantisme d’un modèle hyper bohème, il semblerait qu’on ait trouvé là la parfaite longueur.